Voeux du maire 2019 : On joue à guichet fermé

La salle était "comble" :

Comme tous les ans, la messe municipale est donnée à l'Espace Horizon et comme l'an dernier, pour accompagner la fête, un groupe de musique de qualité avait été "invité" (avec nos impôts) pour donner une ambiance festive à la salle avant et après le discours du maire.

Mais cette année, on ne mit pas ces artistes sur la scène, pourtant grande, mais sur une petite scène temporairement installée. L'autre étant réservée à l'artiste en tête d'affiche : Mr Oneto.

Il faut dire qu'aux voeux de l'an dernier, ceux succédant la mise en examen de monsieur le maire, la salle donnait l'impression d'être quasi vide. Ce doit être la raison pour laquelle, cette année, le groupe a été installé de façon à occuper une partie de l'espace dédié au public... sait-on jamais.

Aussi, par rapport à l'an dernier, il m'a semblé qu'il y avait d'avantage de chaises... Les chaises : ça prend de la place. Une centaine de personnes y étaient assises pendant qu'une centaine d'autres, dont j'étais, étaient debout derrière. Il n'est jamais évident de compter les gens debout lorsqu'on est l'un d'entre eux... alors, bien que j'ai sérieusement tenté l'exercice, envisageant être mauvais compteur, j'ajouterai 50 personnes pour la sécurité ... Nous étions donc environ 250 personnes. C'est assez maigre, car contrairement au rendez-vous citoyens, tels que les conseils municipaux ou les réunions du PLU, il y a eu une énorme communication. Aucun Ozoirien ne pouvait ignorer que ce spectacle aurait lieu ! On utilisa même l'alerte SMS !

Dans son résumé de la soirée, la mairie trouvera indispensable de faire mention du nombre de personnes présentes et parlera de "salle comble" ! Le nombre d'invités aurait tout simplement pu être passé sous silence au lieu d'en rajouter... mais ce n'est pas le style de la maison ! Voici comment commence ce résumé :

Le 19 janvier à 19h dans une salle comble ...

 

L'Espace Horizon, comme on peut le lire sur le site de la mairie, dans sa configuration assise peut accueillir 500 personnes... dans une configuration debout ou partiellement debout on doit avoisiner les 800, peut-être même plus d'un millier comme le relatait un Ozoir Magazine concernant les voeux de 2011

Ozoir Magazine 79 de Janvier 2011 dit :

À l’invitation du Maire, Jean-François Oneto, un bon millier d’Ozoiriennes et Ozoiriens sont venus à la soirée des voeux de la Municipalité ,le 1er janvier dernier.

voire 1500 comme on peut le lire dans Ozoir Magazine 48 de 2003

Et pourquoi pas PLUS DE 1600 à en croire Ozoir Magazine 59 de 2007 ?!!!

Bref, le plus simple est quand même que vous constatiez vous même sur cette photo prise aux voeux de 2019 ce qu'est, selon Mr le maire, "une salle comble".

On en rend pas forcément compte à l'image, mais on peut danser un rock accrobatique sans risquer de toucher son voisin !

Introduction :

Mr Oneto arrivera sur scène accompagné d'une indispensable musique triomphale et commença à lire son prompteur. Pas de place pour l'improvisation excepté lorsqu'il remerciera les invités de marque qui nous ont gratifié de leur présence.

Cette séquence protocolaire qui ne peut être écrite, puisqu'on ne sait pas à l'avance qui sera présent, ne manqua pas de me faire rire... aux dépends de la nouvelle commissaire de police de Pontault dont Mr le Maire ne retrouva pas le nom et que personne ne su lui souffler... moi je m'en souvenais bien !

Il faut dire que Stéphanie Truchassou, c'est ainsi qu'elle s'appelle, n'était pas pour moi un nom inconnu puisqu'une situation à laquelle elle est bien involontairement associée, m'avais profondément amusé... ou dépité, je ne sais plus.... parfois à Ozoir les deux se rejoignent. En effet, j'avais pu constater dans le Ozoir Magazine 113, celui inaugurant la nouvelle maquette de l'éditorial (avec encore plus de photos du maire), que cette dernière n'était pas sur la photo de l'article la concernant (en page 11) mais qu'on y avait préféré une photo où l'on voyait... le maire.

Je n'ai donc pas été surpris que Mr Oneto ne connaisse pas son nom.

Si Ozoir Magazine relatait votre fête d'anniversaire car vous avez eu la politesse d'y convier le maire, ne soyez pas surpris, il pourrait y avoir une photo du maire en illustration de votre soirée mais... pas vous.

Le discours :

Cette année, Mr Oneto décida de mettre en valeur ses plus fidèles complices, maires-adjoints. Afin que tout soit sous contrôle, sans fausse note, on préféra diffuser sur l'écran géant des vidéos dans lesquelles ils se présentaient, plutôt que de les faire monter sur scène. Présents dans le public, ils se regarderont donc, en vidéo, expliquer aux personnes qui les entourent l'amour qu'ils portent à leur ville et à leur mission. Scène étrange.

L'avantage d'une séquence vidéo c'est qu'il est possible, dans la limite de l'espérance de vie de l'acteur, de la tourner à l'infini afin d'obtenir le meilleur résultat. C'est pourquoi assister à la diffusion de ces vidéos m'a mis vraiment mal à l'aise.

Il faut dire qu'il y avait de quoi ! Entre :

- Ceux qui partagent leur joie en lisant un texte avec l'enthousiasme d'un otage qui, fusil sur la tempe, lit sa demande de rançon.

- Celui qui prononce une phrase dont la tonalité ressemble à du français mais dont on pourrait croire qu'elle est extraite d'un 45 tours lu à l'envers. Un peu comme quand je rentre de nouvel an et que je tente d'expliquer à ma femme que je n'ai bu qu'un  panaché.

- Celui qui manifestement n'a pas pu aligner deux phrases complètes obligeant le monteur à faire une succession de coupures indigestes.

- Et celle qui fera un laïus sur l'attachement à l'écologie devant le bassin du parc de la Doutre, pollué aux métaux lourds, avec une bouteille en plastique à la dérive en arrière plan....

... il y avait de quoi être gêné pour eux. Mais entre nous, comme ces gens ne sont pas gênés que Mr Le Maire nous refuse nos droits et qu'ils s'auto-congratulent en s'accordant des indemnités : cela m'a plutôt fait marrer.

 

Je m'interroge : Dans quelles conditions ont été tournées ces séquences et par qui ? Aurait-ce vraiment pu être pire de les faire monter sur scène pour qu'ils s'expriment directement ?

Sur le fond, rien de bien nouveau. Il s'agit d'un exercice d'autosatisfaction qui ne vaut pas tripette à côté de celui qu'on nous sert à chaque réunion de sinistrés, celui où, sans gène, on nous dit que tout s'est bien passé alors qu'ils ont regardé le ru déborder sans prévenir personne. Mais aux voeux du maire, il faut dire beaucoup de choses positives pour que les gens soient heureux... le problème c'est qu'on n'en a finalement pas tant que ça...alors on en rajoute !

Ainsi on nous dira que la dette est maitrisée, que la taxe d'habitation n'a pas augmenté depuis 2009 (en fait eux parlent du "taux" mais au fond ce qui est nous importe c'est le montant de la taxe qui elle : a bien augmenté), que la mairie aime l'écologie et distribue des composteurs (les composteurs gratuits du SIETOM), qu'à Anne Frank on refait la chaudière et l'isolation (ce qui est l'initiative et l'argent du bailleur social) etc etc... On nous dira, main sur le coeur et larme à l'oeil, que la priorité absolue était les inondations... suffit de se rendre aux conseils municipaux pour se rendre compte de la réalité. Bref nous avons assisté à une sorte d'Ozoir Magazine joué en pièce de théâtre. Je dirais bien que j'en ai eu pour mon argent mais je ne sais pas combien ce spectacle m'a coûté.

Mr le maire, finira par nous souhaiter plein de bonnes choses, regretter les morts qui nous ont quitté cette année, puis fera monter ses complices de la première heure sur scène pour les faire applaudir, ce qu'une foule d'au moins 30 personnes ne manqua pas de faire. Ne seront pas sur scène les conseillers d'opposition... on nous avait pourtant dit que "Jean-François Oneto et le conseil municipal" nous avait convié à cette fête.

 

Le buffet :

Après ces émotions, nous nous rendons au buffet "offert" par Mr le maire. Les petits fours m'ont semblé moins bons que par le passé, le champagne était correct, mais le spectacle était parfait : Vivement l'an prochain !

Partager

Commentaires (2)

  • Portrait de Sylvain Montausier

    ahah merci à toi. Je suis content que ça plaise à des initiés :)

    Pour Ozoir Mag, j'avais hésité avec "Ozoir Magouillazine" ça fait un mix des deux.

    Effectivement il faut communiquer sur cette pétition. J'ai un peu de mal à tout suivre. j'ai plein de projets mais peu de temps

    A très vite !

    fév 01, 2019

Connexion utilisateur