Ozoir Infos Partage (mais pas avec tout le monde)

Une collectivité publique qui créé un groupe privé sur facebook avec de l'argent public et qui semble sélectionner ses membres arbitrairement, c'est la nouvelle trouvaille des services de propagande de la mairie d'Ozoir.

Avec la pandémie du COVID, l'heure est à la concorde ! Il ne faut surtout pas parler de politique ! Le candidat-maire d'Ozoir est scandalisé par la bassesse de certains de ses opposants qui osent se poser des questions sur son action... et pendant ce temps... La ville qu'il administre ouvre un groupe Facebook privé nommé "Ozoir Info Partage" à grand renfort de publicité Facebook sponsorisée (payée avec de l'argent public) mais trie ceux qui ont droit à "l'info" et au "partage" !

On peut déjà se demander pourquoi une administration publique, crée un groupe... privé ?! Il existe des groupes publics sur Facebook qui permettent à chacun de lire ce qui s'y trouve sans toutefois avoir à les rejoindre... ce qui permet une égalité dans l'accès à l'information... la base de la démocratie.

Mercredi 22 Avril, les parents d’élèves recevaient un email écrit par monsieur le candidat Oneto ne nous apprenant malheureusement rien, mais qui nous invitait cependant à rejoindre le nouveau groupe Facebook ou, à défaut d'avoir Facebook, a écrire un email :

Si vous souhaitez exprimer questions ou suggestions, vous pouvez le faire sur
le groupe « Ozoir Infos Partage » ou sur cette adresse mail « ecole@mairie-ozoir-la-ferriere.fr »
Ils ont été créés afin de répondre à toutes vos préoccupations.

… nous avons donc tenté d’écrire un message à cette adresse email mais… il nous est revenu car l’adresse n’existe tout simplement pas !

Cet email du candidat-maire n'avait donc pour but que d’utiliser la liste des parents d’élèves pour lancer des invitations massives à rejoindre son nouveau groupe, ce qui explique qu'il soit aussitôt passé de l'anonymat à 500 membres en quelques heures...

Lorsque nos administrés-témoins ont fait une demande d'adhésion... leur demande fut acceptée en quelques minutes !

Mais des dizaines d'autres, comme moi, voient leur demande ne jamais aboutir... C'est fou non ?

Ils ne peuvent que constater que le nombre de membres sur le groupe augmente... sans toutefois voir leur propre adhésion validée. (voir animation ci dessous)

Il faut savoir que les gens qui voient leur demande ne jamais être validée... sont connus pour s'opposer aux pratiques indignes de l'équipe en place... le genre d'injustices que ce billet dénonce.

A titre d'information, alors que l'adhésion à ce groupe avec mon vrai profil facebook attend toujours d'être validée, j'ai pu y accéder en quelques minutes en créant un compte avec un nom d'emprunt imaginaire !

A l'heure où je vous parle il y a plus de 600 membres ... mais des dizaines de personnes n'ont tout simplement pas accès à cet organe de communication de la mairie du fait de leur nom !

Mais alors… que trouve-t-on sur ce groupe privé lorsqu’on a la chance de voir sa candidature acceptée ? Ni plus ni moins que ce que l’on trouve déjà sur la page publique de la mairie d’Ozoir… ce qui pose la question de l’intérêt du groupe…compte tenu, qu’en plus, il existe déjà d’autre groupes comptant des milliers de membres et ayant la même fonction !

Ah… oui… la différence c’est que sur ces autres groupes, les messages en faveur des candidats, QUEL QUE SOIT LE CANDIDAT EN QUESTION, sont supprimés… alors qu’ici on peut chanter les louanges du candidat-maire, sans que personne n'y trouve rien à redire.

En serait-t-il ainsi si l'un d'entre nous lui chantait ses mises-en-examen ?

Quelques membres d'un groupe d'opposition ont toutefois été acceptés, probablement par erreur. Elles ont commenté un article écrit par une habitante d'Ozoir qui annonçait qu'elle allait vendre des "masques AFNOR" en tentant de lui expliquer que cette appellation portait à confusion et pourrait lui être reproché, cela pourrait apparaitre trompeur et être en plus dangereux... Même lorsqu'on est plein de bonne volonté, si on commercialise un équipement de protection contre un virus il vaut mieux être le plus explicite possible... dans l'interet du consommateur naturellement mais aussi de la personne qui les crée. Parce que ça peut lui éviter des ennuis juridiques dont elle se serait bien passée.

Bref qu'on soit d'accord ou pas... il semble que ces messages d'avertissement aient contrevenu aux règles du groupe puisque l'administrateur a immédiatement exclu leurs auteurs... sans une explication bien entendu.

... et quelques heures après les avoir exclues.... la mairie publia sur sa page facebook publique une promotion de ces fameux "masques AFNOR"... sans même afficher une quelconque réserve :

Voilà donc ce qui se cache derrière "l'info" et le "partage" !

Mais qui gère ce groupe ? En toute logique ce devrait être l'administration puisqu'il est écrit qu'elle est gérée par "la ville d'Ozoir" et son rôle est de défendre les droits et l'égalité républicaine. Mais nous sommes à Ozoir... et ici tout est possible... surtout le pire !

En attendant, les administrés c'est comme les chasseurs : il y a les bons et les mauvais ! Il y a ceux qui chantent des psaumes en l'honneur du candidat mis en examen... et les autres. Les premiers peuvent avoir de "l'info" et du "partage", ils peuvent s'inquiéter de la rentrée scolaire, du COVID et obtenir des réponses... les autres peuvent aller se faire voir !

VIVE LA REPUBLIQUE ! VIVE LA FRANCE !

 

Partager

Commentaires (1)

  • Merci Sylvain pour cet article qui donne la suite de la remarque constructive autour du masque respectant le protocole proposé par l'afnor. J'ai été surpris que la mairie s'expose à relayer une initiative privée, commerciale pour la vente d'un masque aux vertus incertaines. Que se passe-t-il en cas de contamination ? Quelle responsabilité de la mairie pour une publicité potentiellement dangereuse ? Et en dehors de ces quelques points, c'est effectivement une nouvelle attaque de la mairie dans un contexte de campagne électorale pour se créer un lieu privé où répandre ses communications sans AUCUNE contradiction... Rien de nouveau sous le soleil avec une opposition ostracisée et un mairie qui se prend pour un roi dans son petit royaume.. 

    avr 25, 2020

Connexion utilisateur