L'ombre du Maire plane sur le Conseil Municipal

L'ordre du jour du conseil municipal du 26 décembre était clair (en pièce jointe), il s'agissait d'une séance "ordinaire". Si ordinaire, qu'à l'habitude, ils n'aborderont pas les questions diverses. Autrement dit : seul le point à l'ordre du jour pourra être discuté.

L'intitulé de l'unique point à aborder était plus obscur : "Année 2018 - Budget Principal - Décision modificative n°3".

C'est vrai qu'écrire : "Bidouille budgétaire pour éviter la banqueroute" eut été trop clair.

Au dernier conseil, nous avait été vantée : l'obtention d'un crédit en attendant la vente du terrain de Diversey à Holcris. Un crédit qui ne "coûtait rien"... ou presque..."juste les interets" (je ne plaisante pas) afin de tenir le budget 2018 à l'équilibre... et donc éviter la banqueroute.

Pour trouver une image qui parlera aux profanes, dont je suis, imaginez que pour boucler l'année vous ayez besoin de 5000€ pour vous payer à manger et les décos (disco) de Noël. Avant d'être expulsé de votre habitation vous songez à vendre votre patrimoine : votre voiture. Or vous n'avez pas l'indispensable contrôle technique pour réaliser cette vente. Donc en attendant, vous allez faire un crédit du montant de la voiture, que vous rembourserez dès qu'elle sera vendue... si vous sentez que ça sent mauvais...

Pas eux !

Pourtant le crédit dont ils parlaient s'élevait quand même à 4,8 MILLIONS D'EUROS. Ramené à chaque foyer, on doit avoisiner les 1000€... pensez à votre taxe d'habitation.

Cette fois, les rumeurs disent que les banques pourraient ne pas avoir suivi le coté France Pierre de l'affaire (lisez la suite), ils transforment l'idée du crédit bancaire de 4,8M€ en un tour de passe-passe budgétaire permettant d'avoir un trou dans la caisse de 4,8M€...  mais de dire qu'on a les caisses pleines, même si c'est faux. Quoiqu'il en soit : il manque 4,8 MILLIONS D'EUROS DANS LA CAISSE !

Bref, cela ne les a pas ému, ils ont voté "Oui", c'est leur boulot après tout ! Ils font ce qu'on leur demande.

Mais avant le vote il y eut quelques questions que Mr Lazerme finira par éluder vu qu'elles n'étaient pas à l'ordre du jour... oui Mr Lazerme, le premier adjoint, Mr Oneto n'étant pas là... il serait en vacances selon certains.

Elles concerneront toutes la société "Holcris" précédemment citée, qui aurait proposé la "meilleure offre", selon des critères subjectifs... et très flous...

On demandera à connaitre les autres offres : refusé.

Il faut dire que l'offre de Holcris "laisse planer l'ombre de France Pierre" comme titre le Parisien. Mais on nous assurera que c'est la meilleure offre... point. Circulez il n'y a rien à savoir.

Quand au fait qu'Holcris possède une SCI avec France Pierre, "ils ne le savaient pas", ils l'ont découvert comme nous. Un conseiller municipal de la majorité, aggacé, dira "on ne peut pas tout savoir"... c'est pas ce qu'on demande... mais un minimum serait ... le minimum. Rappelons que ces gens touchent des indemnités pour faire ces recherches, c'est la raison de ces versements sur leurs comptes. Faudra penser à leur dire.

Pour acheter un terrain, raser un vieux bâtiment, dépolluer le terrain si besoin, construire des maisons et des immeubles, la meilleure offre serait celle d'une entreprise dont les statuts disent qu'elle s'occupe de "holding"... autant dire : de la paperasse. Cela ne les incitera pas à faire une recherche sur l'entreprise. Recherche qui, si elle avait duré au moins 5 minutes, leur aurait dévoilé ce lien étrange avec France Pierre.

MC Lazerme, en Maître de Cérémonie avisé, mettra fin poliment à ces questions qui débordent de l'ordre du jour... et puis de toutes façons ils n'avaient visiblement pas l'intention d'y répondre.

Avant de clôturer, Mme Cros rappellera, qu'au dernier conseil municipal, Mr Oneto s'était engagé à répondre par écrit à 4 questions concernant les inondations que son groupe avait posé, par écrit également. Réponses qu'ils devaient obtenir avant le prochain conseil municipal... 20 jours plus tard... Nous y étions donc. Mais ils n'avaient toujours pas leur réponse.

On leur dira que ce conseil ne comptait pas parce qu'il était "extraordinaire"... lisez vous même l'ordre du jour, on lit bien "ordinaire".

Quel spectacle extraordinairement ordinaire ! Je ne sais pas combien ça nous coute, perso ça me coute ma maison dévastée chaque année, mais faut le voir pour le croire, et en plus (excepté vos impôts) c'est gratuit. Venez au prochain conseil municipal ! J'y serai.

 

EDIT : Par souci d'équité j'ai joint le compte rendu que partage la mairie. C'est un style moins littéraire. Chacun son truc. Notez qu'il y a des "absents excusés" et une "absente excusée"... mais qui elle, ne donnera pas pouvoir à un autre élu. Allez comprendre. Une coquille certainement, quand on écrit un tel roman ça arrive.

Partager

Connexion utilisateur