Bas les masques !

En lisant cet article vous pourriez croire que le maire d'Ozoir, qui venait de réaliser que le deuxième tour de l'élection allait signer son départ, a tenté de surfer sur une épidémie pour tenter de faire oublier :

  • ses mises en examen
  • la dette collosalle de la ville
  • l'obscure vente du terrain de Diversey
  • les préemptions
  • les inondations
  • ses relations catastrophiques avec les autres communes de l'intercommunalité qu'il préside
  • et l'image désastreuse qu'il donne de notre ville au plan national.

Mais pas du tout !

Au début du confinement, imprimés sur un autre 4 pages distribué dans nos boites aux lettres, quelques mot m'interpellaient :

Le maire d'Ozoir n'a rien à voir dans cette dotation ! Chaque ville s'est vu livrer un stock de masques équivalent à 20% de sa population*.

D'après ce qu'on pourrait croire en lisant la communication de la mairie et des élus, les masques furent distribués par des élus et "bénévoles" (ici masqués par des pastilles roses).

 

Lorsque des habitants demandaient à devenir bénévoles voici ce qu'on leur répondait :

En réalité, sur l'ensemble des publications qu'il m'a été donné de voir, les "élus" étaient ceux qui figurent sur la nouvelle liste du candidat-maire... quant aux "bénévoles", ils ont ceci de particulier de figurer eux aussi la nouvelle liste du candidat-maire.

Sur le groupe facebook créé par la mairie nous avons pu lire ceci :

C'était donc bien cela, il fallait être "sympathisant". Vous savez désormais pourquoi, quand on regarde les photos, seule l'équipe de campagne du candidat Oneto semble être concernée par le bénévolat lié à la pandémie. D'après un élu de la majorité, la fille et le gendre du maire, pourtant ni élus ni employés, mais cité dans les 2 affaires qui valent autant de mises en examen au papa, ont également eu le droit d'aller à la rencontre des habitants pour montrer à quel point ce sont des personnes désinterressées.

D'ailleurs j'aime bien cette formule qui fut placardée partout en ville et qui oppose le "nous" et le "vous". L'un se voyant intimé l'ordre de rester chez lui, l'autre d'être solidaire !

Lorsque la mairie reçu la commande communale de 23 000 masques, on nous prévint sur tous les affichages publics... que pour bénéficier de cette distribution "gratuite", il nous fallait ouvrir nos boites aux lettres afin d'y lire un tract.

Ce tract nous expliquait les modalités de cette distribution organisée sous forme de "drive" (en voiture).

Il n'y a que moi pour trouver un peu redondant de publier une affiche nous invitant à lire un tract ?

Sociologiquement parlant, il faut noter quelque chose d'intéressant : Lorsqu'un humain obtient un masque à 3 euros, après avoir passé deux mois enfermé chez lui : cela le rend très heureux ! 

Etant abonné aux pages facebook d'une dizaine de villes autour de nous, j'ai noté que : quelle que soit la ville, quel que soit le mode de distribution, les commentaires sont majoritairement enthousiastes.

Ainsi, comme la majorité des communes, la ville voisine de Gretz a choisi de distribuer les masques directement dans les boites aux lettres... mais... ce matin là...  il a un peu plu... en réalité il faisait surtout très gris... mais ce fut un concert de louanges pour ceux qui assuraient la distribution :

Je rappelle que, toute l'année, des bénévoles distribuent des communiqués et magazines municipaux dans les boites aux lettres... parfois sous la pluie et sans aucun remerciement... Mais ce jour là il s'agissait de masques, c'était donc extraordinairement courageux.

Même chose chez nos voisins de Pontault-Combault  :

Mais revenons à Ozoir ! Dans cet article du Parisien nous apprennons que notre distribution "gratuite" de masques... aurait coûté 80 000€... masques obtenus grâce au fait que notre bon maire connaisse de mystérieux "entrepreneurs locaux" qui nous ont fait profiter de leurs toutes aussi mystérieuses relations  :

Ces 23 000 masques, lavables 30 fois, ont coûté près de 80 000 € à la ville. D'après le maire, ils sont de fabrication portugaise. «Certains entrepreneurs locaux ont fait jouer leurs relations pour nous en fournir », révèle-t-il.

80.000€... c'est assez loin de l'image que je me fais de la gratuité...

Et cela aurait pu nous coûter moins cher :
- L'État remboursait 50% des masques aux communes ayant commandé à partir du 13 avril... mais nous avons commandé le 8.
- L'intercommunalité dont nous faisons partie aurait pu passer une commande groupée, comme l'ont fait nos voisins de L'Orée de la Brie par exemple, ce qui aurait eu le double avantage d'obtenir de meilleurs prix et de transférer tout ou partie de cette charge sur le budget de l'intercommunalité.

Ce document publié par le maire de Gretz attira mon attention. Il expliquait que sa ville s'était jointe à deux autres villes de notre intercommunalité pour passer leur commande de masques...

 

Je me suis donc renseigné de la raison pour laquelle trois villes de notre intercommunalité, Les Portes Briardes, ont commandé sans nous :

Le maire d'Ozoir, qui est également le président de cette intercommunalité, commanda pour sa seule commune. Les autres l'apprendront plus tard et seront contraintes de se grouper entre elles pour passer commande... une sorte d'interco dans l'interco... sans son président.

Une personne proche du dossier me disait à propos de cette histoire : "c'est dans les crises que les natures se révèlent".

Pour en revenir à Ozoir, comme nous sommes classés 23eme des communes "qui vivent l'enfer de la dette" d'après le Figaro nous ne sommes pas à quelques dizaines de milliers d'euros près.

Aller jusqu'à qualifier cette distribution de "gratuite" est très exagéré puisqu'il s'agit probablement de la plus chère du département !

Et pourtant, à en lire le Parisien, on ne dirait pas...

 

Du coup, à force de voir partout que c'est "gratuit", sur ce même groupe, on peut y lire les commentaires de contribuables heureux que la mairie leur ai "offrert" des masques...

Il faut noter que ce groupe privé créé au lendemain du confinement, officiellement pour répondre aux questions de habitants à propos du COVID, un conseiller municipal d'opposition demanda pourquoi ses colistiers n'arrivaient pas rejoindre le groupe qui traitait officiellement de santé publique ... voyant que son message n'était pas publié par l'administrateur, il publia ce message... validé lui :



De là à croire que ce groupe a pour but de faire la campagne du candidat maire sur fonds publics : il n'y a qu'un pas. (en savoir plus ici, ici et ici)

Pour en revenir aux mystérieux "entrepreneurs" qui ont fait jouer leurs relations pour nous obtenir des masques... On les retrouve en fait un peu partout, puisque Pontault-Combault, ville voisine, distribuait les mêmes masques... tout comme la pharmacie de Roissy-en-Brie, qui les vendait par brouettes complètes dès le premier jour du déconfinement !

Voici les trois côte à côte. Essayez de trouver celui d'Ozoir :

Et oui... celui d'Ozoir, à droite, a été personnalisé avec le logo de la ville... parce que c'est budget communication NO-LIMIT ! (il y a un deuxième tour a gagner bon sang !!!). Est-ce pour avoir cette personnalisation que le président de l'intercommunalité et maire d'Ozoir a préféré commander seul ? Personne n'aurait fait le lien entre le généreux maire d'Ozoir et les masques s'ils eurent été estampillés "Les Portes Briardes" !

Mais voilà.. aujourd'hui il n'y a plus de masques à distribuer... alors comment continuer à surfer sur les COVID ? 

- Désinfecter les rues, alors que l'ARS disait que cette pratique était : "INUTILE ET DANGEREUSE", en allant jusqu'à affirmer que cela "enraye la propagation du virus"...  avec un produit magique qui ne nuirait pas à l'environnement et dont personne ne pu obtenir le nom : C'EST FAIT !

- Distribuer des visières brandées "Ozoir-la-Ferrière" aux quelques enfants présents dans les écoles... sachant qu'ils n'ont pas le droit de les porter pour des raisons de sécurité : C'EST FAIT !

Ne restait donc plus qu'à essayer de faire croire aux crédules qu'il a été le seul à fournir des masques !

 

"Si nous n'avions pas anticipé..."

...nous avons tellement "anticipé" que l'État ne remboursera pas notre commande de masques !

"...nous n'aurions pû distribuer aucun masque"

... les autres communes de notre intercommunalité prouvent le contraire !

"Vous pouvez constater sur les villes au alentour, que la plupart des communes distribuent seulement les masques du département"

Alors là c'est extraordinaire, puisqu'il suffit de 2 secondes pour se rendre compte que c'est une élucubration ! Comment le président de l'intercommunalité pourrait-il l'ignorer ?

La ville d'Ozoir est entourée de Gretz, Lesigny, Pontault, Roissy-en-Brie ,Ferroles-Attilly, Chevry-Cossigny, Pont-Carré.

Voici quelques liens pour vous convaincre que toutes les communes ou presque on bien eu des masques :

Roissy :  https://www.facebook.com/roissyenbrie/posts/10158201941608540   https://www.facebook.com/roissyenbrie/posts/10158218569923540
Pontault : https://www.facebook.com/groups/631487096945227/permalink/2990606534366593/
Pontcarré : https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=10157424780397842&id=270556167841
Gretz : https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=1044862055900358&id=100011297206558
Emerainville : https://www.mairie-emerainville.fr/courriers.php?action=lire&id=380
Croissy-Beaubourg : http://www.croissy-beaubourg.fr/fr/actualite/183152/distribution-masques-lavables
La queue en brie : https://www.facebook.com/villedelaqueueenbrie/posts/2864325760283511
Tournan : https://www.facebook.com/tournan.avance/posts/1364742830401359
Ferrières : https://www.facebook.com/mairiedeferrieresenbrie/posts/783585522164806
Lesigny : cf. TOURNAN OU GRETZ (commande groupée)
Ferrolles-Attilly : ????????????????????????????????????????????????????????????????????????

Cette rapide recherche sur facebook montre que la seule ville n'ayant pas distribué de masques dit "communaux" autour d'Ozoir, se contentant de ceux du département, est la petite ville de Ferroles-Attilly qui est pourtant dans notre intercommunalité !

Donc la réalité est beaucoup moins glorieuse, car cette commune aurait pu distribuer des masques "communaux"... si seulement le président de l'intercommunalité - ET AUTEUR DE CETTE RÉPONSE - en avait passé la commande !

 


* Si nous avons eu une dotation de 4500 masques correspondant à 20% de la population de la ville... cela veut bien dire que nous sommes 22 500 à Ozoir... Alors pourquoi lorsque nous avancons ce chiffre, le maire parle de "fakes news" comme dans son discours de voeux ? Selon lui, malgré la prolifération des immeubles depuis 2016 nous serions toujours à 20000 habitants comme en 2016... Mais dans ce cas, nous n'aurions eu que 4000 masques ! Et puis, pourquoi avoir commandé 23 000 masques ?

 


EDIT 26/06/2020 : A la veille de la fin de la campagne nous avons recu un tract... le candidat Oneto y fustige l'un de ses opposants parce que, pendant la période de confinement... il est resté confiné... mais si monsieur Oneto n'est pas resté confiné c'est bien parce qu'il est maire... de là à croire qu'il profite de son status de maire et de la pandémie pour se faire mousser... je vous laisse juge :

Partager

Connexion utilisateur